Vulnérabilité de la personne âgée

Résumé

La question du vieillissement nous intéresse comme un aspect de la vulnérabilité de la personne, que doit prendre en compte toute réflexion morale et, au-delà, toute réflexion anthropologique. Non que les philosophes aient beaucoup parlé de la vieillesse : ils se sont plus fréquemment exprimés sur la mort. Mais ils ne peuvent être absents du chantier ouvert aujourd’hui sur cette question. A la différence d’autres disciplines, dont les recherches sont liées de près ou de loin à l’économie et à la santé publique, la philosophie vocation à explorer plus largement les âges de la vie et à les inscrire dans une perspective d’ensemble.

Mots-clés

Éthique ; Vulnérabilité

Références

Porée J. (2002), Vieillissement cognitif, mémoire et perte de soi, Journal de médecine légale, série Dommage corporel - Expertise légale, n° 3, vol. 2

Porée J. (2005), Il y a tant de défauts en la vieillesse, tant d’impuissance, éd. Pleins-Feux