Thèse financée par la région

Mémoire prospective et stimulation cognitive

oct. 2009-oct. 2012

B. Azzopardi (dir. J. Juhel, co-dir. C. Auffray)

Résumé

L’objectif de la recherche est d’identifier les mécanismes qui sous-tendent les anomalies observées chez la personne âgée dans le domaine de la mémoire prospective ou mémoire des intentions futures puis, dans un second temps, d’élaborer un programme d’intervention cognitive visant à améliorer l’efficacité de ces mécanismes.

L’hypothèse posée est double. On s’attend tout d’abord à ce que la consolidation des mécanismes cognitifs sous-jacents (inhibition, intégration relationnelle, etc.) s’accompagne d’une amélioration du niveau de performance dans le domaine de la mémoire prospective. Cette amélioration devrait, en retour, permettre une meilleure autonomie de la personne âgée dans la vie quotidienne.

Mots-clés

mémoire prospective ; stimulation cognitive

Références

Auffray, C. (2008). Remédiations cognitives et programme de stimulation cognitive. In M.L. Le Rouzo (Ed). La personne âgée : Psychologie du vieillissement, Bréal : Amphi Psychologie.

Azzopardi, B., Auffray, C., & Juhel, J. (2010, septembre). Effet du vieillissement sur la mémoire prospective : rôle médiateur de la reconnaissance en mémoire de travail. XIe Colloque International sur le Vieillissement Cognitif. Liège, Belgique.

Juhel, J., Azzopardi, B. & Auffray, C. (à paraître). L’effet du vieillissement sur la mémoire prospective est-il médiatisé par une moindre capacité d’intégration des informations épisodiques en mémoire de travail ? In D. Brouillet (Ed.), Le Vieillissement cognitif normal (tome 2). Bruxelles : De Boeck Université.