Institut National du Cancer

La recherche sur les cancers a pour objectifs de réduire la mortalité liée à ces maladies, de faire reculer leur fréquence et d’améliorer la survie et la qualité de vie des patients grâce à des traitements plus efficaces et moins toxiques. Elle vise également à favoriser l’équité face à la prévention, à l’accès au diagnostic précoce et aux traitements innovants et efficaces. Elle fait appel à des disciplines aussi différentes que la biologie, la recherche clinique, la recherche translationnelle, la génomique, les sciences humaines et sociales et mobilise plus de 5 000 chercheurs en France.

La contribution de la recherche en Sciences Humaines et Sociales, Epidémiologie et Santé publique à la lutte contre le cancer passe par la mobilisation des outils théoriques et méthodologiques qu’offrent l’économie, la psychologie, la sociologie l’anthropologie, la philosophie…

Leurs analyses portent notamment sur :
- les spécificités de l’expérience de la maladie cancéreuse ;
- les comportements de prévention et d’ajustement mental à la maladie ;
- le travail de soins ;
- les représentations sociales du cancer et de la santé ;
- les enjeux économiques de la maladie et de prise en charge sanitaire.

Plan Cancer 2009-2013

Le Plan cancer 2009-2013 a été construit à partir du rapport du Pr Jean-Pierre Grünfeld. Il s’inscrit dans la continuité du précédent, il capitalise sur ses acquis et s’engage sur des voies nouvelles, en particulier pour faire face à trois nouveaux défis qui correspondent aux trois thèmes transversaux et prioritaires du plan :

- une meilleure prise en compte des inégalités de santé pour assurer plus d’équité et d’efficacité dans l’ensemble des mesures de lutte contre les cancers ;
- l’analyse et la prise en compte des facteurs individuels et environnementaux pour personnaliser la prise en charge avant, pendant et après la maladie ;
- le renforcement du rôle du médecin traitant à tous les moments de la prise en charge pour permettre notamment une meilleure vie pendant et après la maladie.

Construit autour de 5 axes (Recherche, Observation, Prévention-Dépistage, Soins, Vivre pendant et après le cancer), le nouveau plan comprend 30 mesures qui correspondent à 118 actions concrètes. Six mesures parmi les 30 ont été identifiées comme « phare ».

Ce plan représente près de 750 millions d’euros de mesures nouvelles.

Voir en ligne : Site de l’unité